Le top 3 des métiers qui ont aujourd’hui disparu

De nos jours, chaque année se créent de nombreux métiers. En effet, avec l’évolution de la société et de la technologie, l’homme cherche toujours à améliorer son mode de vie. Cependant, avec la création de nouveaux métiers, de nombreux métiers disparaissent aussi à cause de cette évolution. La liste de ces emplois disparu sest très longue. Néanmoins, la raison de la disparition de la majorité reste l’évolution technologique comme les appareils électroménagers, le téléphone, etc.

La blanchisseuse

Avant la création de la machine à laver, les personnes riches embauchaient de blanchisseuse pour laver leur linge ou emporter le linge sur un battoir. De plus, une blanchisseuse possédait même autrefois sa propre boutique.

Le travail d’une blanchisseuse consistait alors à battre le linge, puis cette dernière va le sécher pour enfin le passer à la pattemouille. Une pattemouille s’utilise pour repasser le linge avant la création du fer à repasser.  

Après ces étapes, la blanchisseuse rend un linge impeccable auprès de son client. Le métier de blanchisseuse ressemble beaucoup à celui du teinturier. Toutefois, le teinturier ne s’occupe que des vêtements fragiles tandis que la blanchisseuse s’occupe de tous types de vêtements.

Allumeur de réverbères

Autrefois, les lampadaires de rue ne pouvaient pas s’allumer automatiquement comme les éclairages de rue actuelle. Effectivement, avant la découverte de l’éclairage électrique, une personne s’occupait de l’allumage des lampadaires des rues dans une ville.

Le nom de ce métier était l’allumeur de réverbères. L’allumeur de réverbères devait parcourir toutes les rues d’une ville pour allumer chaque lampadaire. L’éclairage utilisé à l’intérieur des lampadaires était autrefois des chandelles.  

De même, au lever du soleil, cette même personne doit aussi se charger d’éteindre chaque lampe. Ce dernier disposait d’une cloche qui pouvait étouffer la flamme et l’éteindre. Au 19e siècle, le métier d’allumeur de réverbères était très répandu.

Le télégraphiste

Le métier de télégraphiste a disparu à cause de l’évolution des technologies de communication. Plus besoin de prendre des messages et de les traduire en code avec l’apparition des appareils de communication contemporains comme le téléphone.

De même, la communication en télégramme peut facilement se couper vu que les codes reçus se transmettent par des câbles. Les personnes qui veulent envoyer des messages rapidement devaient aussi aller dans les maisons des facteurs télégraphistes.

Toutefois, même avec l’évolution de la technologie, le métier de télégraphiste s’est éteint que récemment. Effectivement, le dernier télégramme envoyé en France était en 2018. Dès lors, les métiers de télégraphiste n’existent plus.

Les métiers essentiels mais qui présentent des risques pour la santé
3 idées de jobs à faire dans le secteur bancaire