jobs-sites

Le top 3 des métiers que les hommes exercent moins souvent que les femmes

Dans le monde du travail ou orientation, il existe de nombreux métiers qui sont traditionnellement accordés au genre masculin ou féminin. En effet, l’histoire a laissé ses voies dans les professions auxquelles les hommes ou les femmes sont prédestinés à exercer. Même si beaucoup souhaitent la parité dans tous les domaines, cela ne signifie pas que les femmes sont égales aux hommes face aux études et aux emplois. Les métiers dits féminins sont, souvent aujourd’hui, majoritairement pratiquer par des femmes. Voici le top 3 de ces métiers.

Le métier de l’Esthéticienne

Même si le nombre d’hommes qui courent un institut de beauté augmente, le taux d’esthéticiens n’est toujours pas proportionnel. Dans les cas, il n’y a que 3 % du genre masculin exercent ce métier. Sa principale mission est de fournir un service de soins esthétiques à ces prestataires. Cela inclut l’épilation, le maquillage, la manucure et la pédicure. Une esthéticienne se charge aussi de vendre des produits de beauté. Pour pouvoir exercer cette profession, suivre le CAP Métiers de la Coiffure à distance avec YouSchool.fr s’avère intéressant pour votre carrière. En plus, il faut être perfectionniste et être sociable.

Le métier de Sage-femme

Les hommes peuvent être nommés également sage-femme. En effet, ce terme signifie que la personne possède de la connaissance de la femme. Pourtant, c’est l’une des professions qui affiche les pourcentages de représentation le plus inégale. D’après l’ordre des sages-femmes, 88,2 % des femmes exercent ce métier, alors que les hommes sont seulement 2,8 %. La profession d’une sage-femme consiste à réaliser un suivi de grossesse et accompagner les femmes avant, pendant et à la suite de l’accouchement. Elle peut aussi réaliser des soins aux nouveau-nés. Il s’agit d’un métier de passion qui demande une certaine résistance vis-à-vis des responsabilités et au stress. Il est indispensable également d’avoir un sens de l’empathie et de la compassion auprès des futurs parents pour développer une relation de confiance.

Le métier d’auxiliaire de vie sociale et d’assistante maternelle

Le métier d’auxiliaire de vie sociale et d’assistante maternelle reste encore celui des femmes. La compréhension et le sentiment d’empathie des autres comme les personnes âgées, les personnes en situation handicap et les petits enfants est socialement attribué aux femmes. Elles s’occupent les tâches quotidiennes telles que la cuisine, le ménage et la toilette. Elle apprend également les bases aux enfants : compter, lire et écrire. C’est pour ces raisons qu’en majorité ce métier est exercé par des femmes dans 97,7 % des cas pour seulement 2,3 % d’hommes.

Quitter la version mobile